<>

Rallye du Dourdou : Villecomtal, petit village d’Aveyron (12), accueillait pour sa 13ème édition

Catégories : 2016,Archives,Communiqués de presse,Events,Principles,résultats pilotes

DOURDOU

Finale du Championnat de France des Rallyes Routiers : c’’est une belle réussite sportive tant au niveau du sportif que de l’organisation. Christophe VELARDI rafle les huit spéciales, voulant marquer cette finale de son empreinte. Derrière lui, les « comptes d’apothicaire » ne sont pas de mise entre Maxime METTRA et Laurent FILLETON et c’est le premier qui finit par l’emporter à ce jeu sur le second, après une belle empoignade, parfois arbitrée par la KTM 1290 Super Duke R de Pierre LEMOS qui prend d’ailleurs la troisième place de la catégorie SW MOTECH-Roadster, devant Sébastien FASSOULI, sur son APRILIA Tuono 1100 Factory, du Team AVON TYRES ; ou par la KTM 690 de Florent DERRIEN qui remporte la catégorie Monocylindre devant Sonia BARBOT, une nouvelle fois en tête des Féminines,  et Tanguy BREBION qui décide finalement de jouer le podium du rallye face à Frédéric BER.

gambino dourdou 1

 

GAMBINO Davy  #17        

Championnat de France des Rallyes routier

 KTM 990 Superduke

Conditions météo : Beau temps ! 

Objectifs d’avant course : Conserver ma place dans le Top 10 Elite.

 Dernière épreuve du championnat de France, cette finale au Dourdou est toujours une étape spéciale, mêlant sensations de pression car de nombreux titres et classements sont en jeu et de vacances du fait de la période et de la situation dans cette superbe région qu’est l’Aveyron !

C’est malgré tout ce dernier ressenti qui domine, grâce à cette fabuleuse ambiance et entente entre tous les pilotes du championnat et les assistances du paddock ! Même Bruno Schiltz et Christophe Verlardi qui jouent le titre ultime semblent décontractés, mais tout de même très assidus sur les reconnaissances… Personne ne devrait pouvoir accrocher ces deux là s’ils restent sur leurs roues…

Comme dans l’Ain, nous sommes 150 au départ. On commence par l’étape de nuit le vendredi soir sur cette épreuve. Pas facile d’attaquer d’entré dans l’obscurité sur les deux spéciales techniques et rapides ! La première SP est la même que l’année précédente, mais je n’y ai pas participé ! Pour la seconde, une bonne moitié avait été faite en 2014, et là j’y étais.

Départ donc prudent pour la première boucle à plus de 22h et c’est partie pour la 1ère  spéciale. Ca secoue pas mal et j’ai un peu de mal à bien sentir la moto, ça va vite et j’ai un peu tendance à relâcher un peu trop en entrée de virage mais j’assure quand même un temps honorable. Un peu les mêmes sensations pour la 2ème spéciale. Il va falloir améliorer tout ça !

On part pour la deuxième boucle, mais arrivé à la 3ème  spéciale, il reste des pilotes de la première boucle !  Quelques soucis de radios et de chutes ont retardés le déroulement. Il va falloir qu’on parte pneus froid…

Bruno à pris une bonne petite avance lors des 2 premières spéciales sur Christophe, mais on ressent la pression sur ces deux pilotes pendant l’attente.

Après environ ¾ d’heure de patiente, la Ducati de Christophe part enfin, suivi de l’Aprilia de Bruno. Départ type MotoGP pour ces deux leaders avec leurs missiles, mais après le passage d’un pont à environ 400 m du départ, on entend la Tuono de Bruno chuter violemment ! Les pneus froids auront eu droit de l’adhérence à la réaccel…   Il semble s’être fait mal à l’épaule, mais rien de grave ! Il devra être évacué en ambulance, alors que la première n’est pas encore revenue d’une évacuation du première tour ! Il est plus d’1h30 du matin, la décision est prise d’annuler cette spéciale, tout comme la seconde et donc d’en finir avec cette première étape, avec seulement deux spéciales.  Je termine 11ème scratch, ce qui est plutôt un bon résultat ! Je maintiens mes concurrents au championnat, à part Sonia sur sa KTM 690DukeR qui me devance un peu mais sur qui j’ai une avance confortable. Son stage avec Serge Nuques et sa participation aux Xroadster semblent avoir portés leurs fruits !

Petite nuit sous la tente et réveil à 8h pour l’étape 2 qui devrait comporter 8 spéciales.

C’est plus facile de jour, mais je n’ai toujours pas le bon feeling après la première boucle. La moto vibre pas mal et je décide de modifier  un peu les réglages des suspensions.

Les sensations reviendront petit à petit après ces ajustements. La chaleur monte petit à petit avec la journée mais il n’y aura pas de retard sur les différentes spéciales. Christophe et sa Multistrada, bien qu’assuré du titre après la chute de Bruno gagne toutes les spéciales pour rendre son titre incontestable.

Moi, j’arriverais tardivement à me mettre bien dans le coup pour faire quelques places dans les 10 et marquer suffisamment de points au championnat pour arracher la 9ème place du championnat à Julien Toniutti absent sur cette épreuve.

 Bilan sportif après course et championnat :

Un nouveau très beau rallye pour achever ce championnat bien disputé. Ma 13ème place sur cette épreuve m’assure de la 6ème position finale au championnat en catégorie Roadster, et surtout de la 9ème place en élite, ce qui est très satisfaisant pour moi et ma « vielle » Superduke.

Beau championnat qui s’achève déjà et qui donne envie de continuer… Peut être avec une nouvelle monture l’année prochaine avec ce n° 9… ?

Classements :

150 pilotes au départ.

Etape nuit : 11ème Scratch, 7me cat Roadster

Etape jour : 13ème Scratch, 7ème cat Roadster

Scratch rallye : 13ème Scratch, 7ème cat Roadster

Classement final championnat 2016 : 9ème Scratch, 6ème cat Roadster