<>

78ème rallye de l’Ain s’est déroulé le 17 juin dernier, au départ de Cerdon

Catégories : 2016,Archives,Communiqués de presse,Events,Principles

Le 78ème rallye de l’Ain s’est déroulé le 17 juin dernier, au départ de Cerdon. « On se serait cru sur l’île de Man lors de ce 78ème rallye de l’Ain avec la spéciale 2 de Leymiat qui a vu 150 pilotes traverser deux villages « à la Tourist Trophy ». »

olivier ainQu’il est fort agréable, pour les pilotes, mais aussi et surtout pour les organisateurs et les bénévoles, que la pluie ne se soit pas invitée comme elle en a  l’habitude pour ce rallye.

Les concurrents ont pu découvrir une spéciale, non faite pendant plus de 20 ans, et qui a fait leur joie. En effet, pouvoir traverser deux villages, quelles magnifiques sensations !! Les villages de Breignes et Leymiat nous ont accueillis, et il faut noter que certains habitants ont pris soin de nos commissaires de piste.

La 2ème spéciale se situait non loin de là, à Challes La Montagne, qui nous avait aussi accueillis il y a quelques années.

L’UMAin ne peut que remercier les pilotes venus nombreux, au nombre de 150 pilotes, le Challenge Central Team de Thierry Boyer ;  cette manifestation chère à notre club et à nos  amis : l’AMRPanisseroise, le CMBeaujolais, les Guidons Vellaves, Auvergne Moto Sport,…. tous les bénévoles sans qui rien ne serait possible.

L’absence de notre ami GASTON COURBON s’est fait ressentir, et nous avons beaucoup pensé à lui tout au long de ce week-end. Félicitations à la Commission Rallye qui a beaucoup œuvrée tout au long de l’année et à notre Directeur de Course, Maya pour la 2ème année consécutive.

Christophe Velardi du Team Ducati Moto Prestige Ajaccio et Bruno Schiltz du Team Kiwi-Helmet n’ont laissé échapper que les deux derniers passages de la spéciale de Challes au profit de Julien Toniutti (qui se classe 3ème de ce rallye de l’Ain dont il avait remporté les cinq précédentes éditions, en plaçant également sa Yamaha 450YZF à la 1ère place de la catégorie monocylindre).

Place aux pilotes du club qui font notre fierté…

GAMBINO Davy   #17    gambino 1 ain

KTM 990 Superduke

U.M. Ain

Conditions météo : Majoritairement sec avec quelques averses

Objectifs d’avant course : Rester dans la dynamique des Ardennes…

Déroulement de la course :

Organisé par mon club l’U.M. Ain, le plus ancien rallye du championnat a la réputation d’être éprouvant, mais aussi très plaisant ! Cette édition ne déroge pas à la règle avec au programme 14 spéciales, soit prêt de 45 km de SP sur 465 km total avec 8 boucles toutes différentes…

Comme à son habitude, le temps est très variable et les choix de pneus feront partie des préoccupations principales…

Beaucoup de concurrents au départ (150) dont pas mal de gros bras qui ne font pas tout le championnat mais qui viennent vérifier qu’ils sont toujours dans le coup ! Parmi eux un certain Julien Toniutti (quadruple champion de France en titre) qui revient juste du Tourist Trophy et qui partira derrière moi avec son 450 supermotard !

Samedi matin, malgré la pluie dans la nuit, le ciel semble stable et je décide de partir en pneu «sec». On attaque un premier tour en prologue (sans chrono dans les spéciales). La 1ère SP (Challes) est encore humide et très très glissante, notamment dans le sous-bois. La 2nd (Leymiat)  plus rapide et avec des revêtements très disparates, montre qu’il va falloir bien se concentrer car ça va vraiment plus vite qu’en reconnaissance (en camion !) et les virages vous sautent un peu au visage et vous emportent rapidement large en sortie… Un passage dans un village en plein milieu rajoute encore au piquant de cette belle spéciale.

On part donc pour la 1ère vraie boucle.  Départ toutes les 30s et le fait d’avoir Julien avec sa moto légère derrière moi dans cette petite spéciale encore humide ne me rassure pas… Je lui dis de demander de partir 1mn après moi au cas où, mais il me dit que ce n’est vraiment pas la peine et de ne surtout pas penser qu’il part derrière moi ! En rajoutant que si il me double au milieu de la SP, il me montrera les trajectoires !! 

3-2-1… c’est partie ! Après la 2ème épingles, dans le sous-bois bien gras, malgré une réaccel «molle» en 2ème, je me fais une grosse glisse de l’arrière… Ça promet, on reste tranquille sur cette 1ère partie et à la sortie du bois on en remet un peu ! Ça secoue dans la seconde partie, avec des trajs en aveugle et des ruissellements de graviers pas forcément aux bons endroits…  Julien arrive un peu après moi au point stop. Ça va, il me met quand même plus de 7s, mais venant de Julien, ça me va ! Christophe Velardi très en forme avec sa 1200 Multistrada arrive à le devancer de quelques centièmes.

On arrive à la deuxième SP. C’est quasiment sec partout, on va pouvoir s’appliquer… Là encore, beaucoup d’enfilades en aveugle ou il faut rester gaz en grand malgré l’absence de visibilité. On arrive à l’entrée du village en fond de 5 avec un angle droit et un mur en face ! Forcément l’instinct de survie te pousse à prendre les freins un peu tôt, mais ça s’ajustera au fil des tours…

De la même façon, à la sortie du village il faut monter les rapports en grand malgré le peu de visibilité et le bitume bosselé  jusqu’à un premier gros droit. Je vais réussir à rester bien à fond, mais par contre ce premier gros virage arrive plus vite que ce que je pensais ! Gros freinage très limite en regardant en face ! Non, surtout regarder où on doit aller, même si on pense que ça ne va pas le faire… Ça marche, même si je suis mal placé pour enchainer le reste de la montée mais le principal est assuré… La fin de la SP sur une portion très bosselée et sale sera faite avec précaution aussi. Là c’est Bruno Schiltz avec ça 1100 Tuono, suivi de Benoit Nimis et sa Mt09 qui sont devant. On voit que ces 3 -là jouent le titre…

Je vais nettement descendre mes temps sur la boucle suivante (-3 et -2 secondes) et assurer dans la 3ème boucle ou les 2 spéciales sont sèches au départ et humide sur la fin !

La 4ème et dernière boucle de l’étape 1 prendra un peu de retard suite à la sortie de Benoit. Mais ça a séché et les temps s’améliorent.

Fin de la 1ère étape, je suis 12ème (avec 3 hors championnat devant, je marque les points de la 9ème place).

On enchaine sur l’étape 2 avec la 1ère boucle qui se fera de jour. Le beau temps est revenu, avec une meilleure connaissance des spéciales, elles deviennent de plus en plus plaisantes.

Après une petite pause pour monter les phares additionnels et se restaurer, on part pour les boucles de nuit. En quelques instants le ciel  dégagé devient très noir en certain endroit et le vent se lève ! Pas le temps de changer les roues et je ne suis pas rassuré car mes pneus en plus d’être plutôt pour le sec, commence à être vraiment en fin de vie…

On part dans la 1ère spéciale avec quelques gouttes qui tombent, mais c’est encore sec. Dans la liaison qui suit par contre, c’est bien mouillé et il faut être très attentif aux nombreuses plaques de goudron noir, qui transforment cette partie en verglas… En Arrivant à la 2ème SP, nous sommes surpris de voir que la pluie s’est arrêtée à quelques centaines de mètres de là ! Cool, j’aurais juste un chat qui me déboule devant en plein dans la spéciale ! Un petit coup de frein avant de ré accélérer, il aura la bonne idée de s’arrêter avant de sentir mes roues !

On aura encore la chance de faire les spéciales sur le sec dans la dernière boucle ou je me lâcherais bien avec un 8ème temps Scratch.

Une petite bourre avec Julien et Fred sur le retour  (pas raisonnable car il faut encore pointer au dernier CH, hein Fab ;-)), et on aura bien mérité de boire un «ptit» coup  après ce rallye…

J’en profite pour souhaiter bon rétablissement à Benoit et Mika…micka ain

Bilan sportif après course :

 Un second Top10 pour le rallye « domicile » ça fait plaisir, surtout au vu de la qualité du plateau ! Un format de rallye parfait avec des liaisons courtes et variés et de nombreuses spéciales que l’on apprécie de plus en plus à chaque passage !

 Je conforte ma 10ème place au Scratch du championnat et ma 6ème place de la catégorie Roadster. La finale est dans un mois au Dourdou ou l’objectif sera de faire aussi bien, et surtout de prendre autant de plaisir…

Classement :

150 pilotes au départ.

Etape jour : 12ème Scratch, 7me cat Roadster

Etape nuit : 10ème Scratch, 5ème cat Roadster

Scratch final : 9ème Scratch, 5ème cat Roadster

Petit clin d’oeil aux autres pilotes de la tribu UMAin: Tout d’abord à Jérome DEPARDON, Jean Christian MICHEL  et Quentin GILLARD qui ont terminés ce 78ème rallye. Mais n’oublions pas de saluer, même s’ils n’ont pu arriver au bout, Olivier et Marlène MESSERLI, Nicolas PAUTET et les sides- cariste GILLARD et MALIN.